Manifestations en série

Le centre ville de Besançon était agité mardi matin. Les promeneurs qui ont réussi à éviter les manifestations de postiers se sont heurtés aux agriculteurs.
Ces derniers, pas bêtes, avaient au préalable offert du lait frais aux bisontins : se concilier les bonnes grâces des passants est toujours utile lorsqu\'on s\'apprête à boucher l\'accès au centre ville.
A défaut de lait, les employés de la Poste ont distribué des tracts, méthode moins écologique mais qui permet de faire passer plus d\'idées.
Comme tout manifestants bisontins qui se respectent, agriculteurs et facteurs ont fait une halte devant la préfecture. Les uns, vêtus de blanc et accompagnés de vaches et de tracteurs, ont protesté contre la hausse du prix du lait.
Les autres, sans leurs voitures jaunes, ont manifesté contre la privatisation de la Poste.

Contrairement aux agriculteurs qui depuis quelques temps multiplient les actions dans toute la Franche-Comté, les postiers de notre région ont semblé assez peu mobilisés par ce mouvement de grève. Les guichetiers étaient entre 31,8% (dans le Doubs) et 12,1% (en Haute-Saône) à ne pas travailler hier, les facteurs étaient encore moins nombreux.
Pourtant, ce n\'est pas seulement la privatisation qui était dénoncée lors de cette journée d\'action. Les conditions de travail étaient elles aussi montrées du doigt : dernièrement un cadre de la Poste s\'est suicidé à Vesoul, deux tentatives ont été dénombrées dans le Doubs, sans compter les nombreux arrêts maladie pour cause de dépression nerveuse.
N\'oublions pas que France Télecom et la Poste ont longtemps été une seule et même entreprise.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?