Les vide-greniers à la mode

Les vide-greniers ne se sont jamais aussi bien portés. Est-ce un des effets de la crise financière qui fait la Une des journaux depuis plusieurs mois? Chaque week-end, de mai à septembre, les marchés aux puces envahissent les trottoirs des villes et des villages.
Avec plus de 300 dates en Franche-Comté en 2009, il n\'y avait pas besoin de se déplacer bien loin pour faire des affaires : il y a forcément eu un ou deux vide-greniers près de chez vous!
Mais pourquoi cet engouement, alors qu\'il y a quelques années encore les brocantes et autres marchés aux puces étaient vu d\'un oeil assez sceptique? Tout le monde voulait bien vendre, mais acheter, c\'était autre chose.
Aujourd\'hui, on vend, on achète, on échange parfois, et tout le monde y trouve son compte.
Y compris les associations et communes organisatrices, qui louent un espace de 2m² en moyenne pour 2 à 10€ selon les cas.

A l\'heure d\'internet, où les sites de ventes aux enchères et d\'articles d\'occasion fleurissent encore plus vite que les pâquerettes aux printemps, la folie des vide-greniers peut sembler désuète. Pourtant, il est souvent beaucoup plus rentable de faire quelques kilomètres pour acheter des articles que l\'on peut voir et toucher, que de payer des frais de port pour des objets qui arriveront, une fois sur deux, cassés ou détériorés.
Vente aux enchères en ligne ou brocante sur la place du marché, le constat reste toutefois le même : le neuf n\'a plus la côte. Et pour cause! La mode passe vite, les enfants grandissent encore plus vite : à quoi bon acheter des vêtements neufs qui ne seront portés qu\'une demi-douzaine de fois?
Acheter d\'occasion, c\'est surtout une solution facile pour faire des économies. Pas question donc de s\'encombrer avec du superflu. Les acheteurs sillonnant les vides-greniers ne cherchent plus le timbre à plusieurs centaines d\'euros qui manquent à leur collection. Ils veulent plutôt des jouets, des meubles, de l\'électroménager. Le tout en bon état bien sûr! Acheter d\'occasion d\'accord, mais à condition que l\'occasion... ait l\'apparence du neuf!

Du côté des vendeurs, l\'objectif est clairement affiché : ils sont là pour se débarrasser! Mais rarement pour s\'enrichir...
Vêtements et jeux des enfants devenus grands sont bradés pour quelques euros, parfois même pour quelques centimes. Ainsi, les greniers et les placards sont vidés... et prêt à accueillir de nouvelles affaires, qui seront à leur tour vendues dans quelques mois!
Un point négatif tout de même : le rangement de la fin de journée pour ceux qui n\'ont pas pu tout écouler...

Que ce soit pour vendre ou pour acheter (voire les deux à la fois), les vide-greniers ont donc la côte en 2009. Il reste encore quelques bonnes affaires à faire durant les week-end de la fin septembre et d\'octobre.
Ensuite, et en attendant le printemps prochain, ce sont les dépôts-ventes qui prendront le relais!
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?