Gens du voyage dans le Jura : à qui la faute?

Le Grand Dole a porté plainte dimanche contre la communauté des gens du voyage : près de 150 caravanes se sont en effet installées sur des terres privées, autour du stade de Crissey.
Une installation apparemment illégale, à un détail près : le Jura ne possède aucune aire d\'accueil réservée aux grands rassemblements. Ces aires sont pourtant obligatoires dans chaque département depuis 2000.
Alors, qui des gens du voyage ou du Jura est hors la loi?

Le département est en faute, cela ne fait aucun doute, le préfet reconnait d\'ailleurs que \"le Jura est en retard sur ce dossier\".
Des études sont toutefois en cours. Elles devraient aboutir à la création d\'au moins une aire de grand passage dans le secteur de Dole, voire à une seconde dans le Sud du département.

Mais en attendant, les gens du voyage sont contraints de camper sur des terrains publics ou communaux, ce qui est en théorie interdit. La plupart du temps, ils demandent toutefois l\'accord du propriétaire du terrain.
Ainsi, plus de 200 familles se sont installées à Courlans dimanche soir. Selon le pasteur de cette mission, \"les propriétaires [des terrains] ont été très tolérants\", d\'autant plus que le campement ne restait qu\'une journée.
Ce groupe semble respectueux du terrain occupé, ce qui n\'est malheureusement pas toujours le cas. Certains propriétaires se plaignent en effet des dégradations commises par les gens du voyage (destruction des cultures, non-ramassage des déchets...).

Tant que le Jura ne possède aucune aire d\'accueil adaptée, nomades et résidents risquent toutefois d\'être contraints de cohabiter pendant encore quelque temps...

R. Hingray
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?