Les restos rapides de Franche-Comté non conformes

40% des établissements de restauration rapide de Franche-Comté ne sont pas conformes aux réglementations sanitaires en vigueur. Voilà l\'inquiétant constat d\'une enquête réalisée durant la deuxième quinzaine de juin dans la région.

Ces derniers mois, plusieurs snacks, sandwicheries et grandes chaînes de restauration rapide ont été mis en cause lors d\'accidents sanitaires qui ont provoqué des malaises et même quelques décès chez les clients.
La Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGGCCRF) et la Direction Générale de l'Alimentation (DGAL) a donc ordonné, avant que ne commence la saison touristique, une grande enquête dans un panel d\'établissements de restauration rapide, à travers toute la France.

Menée du 17 juin au 1er juillet dans 1 725 établissements de restauration rapide et de vente à emporter, cette étude a obtenu des résultats édifiants.
140 restaurants ont en effet été mis en demeure d\'effectuer des travaux, 9 ont été fermés, 43 procès-verbaux ont été dressés et 40 aliments non conformes ont été saisis. Dans la seule région Franche-Comté, 15 établissements (sur 38 contrôlés) n\'étaient pas aux normes.
De façon générale, l\'étude a révélé des non-respects des températures, de la chaîne du froid et de l\'hygiène; le tout étant souvent dû à un manque de formation du personnel.

Face au niveau élevé des anomalies, les contrôles seront renforcés cet été, notamment pour les entreprises spécialisées dans des produits saisonniers, les restaurants situés en zone touristique ou de restauration rapide et les centres de loisirs.

R. Hingray
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?