Territoire de Belfort : Les feux de la haine

Depuis 2010 qu'ils avaient la paix, il semblerait que les radars automatiques du département Belfortain s'attirent de nouveau les foudres (ou plutôt les flammes) d'automobilistes courroucés. Ce week-end, dans la nuit de samedi à dimanche, pas moins de trois d'entre eux ont fini sur le bûcher, pour une cuisson allant de bien cuit à carbonisé.
Preuve en est qu'entre les deux parties, le torchon n'a jamais vraiment cessé de brûler !

Déjà gentiment aveuglé le mois dernier par une décoration florale fêtant l'arrivée du printemps, le radar situé sur la D465 à l'entrée de Chaux a cette fois-ci brillé de mille feux avant de s'éteindre… au sens propre comme au figuré.

Prévenus trop tardivement pour espérer pouvoir le sauver, les pompiers seront en revanche intervenus un peu plus vite sur le lieu du second brasier, impliquant deux proches radars installés à Felon, sur la RN 83.
Partiellement bronzés pour leur part, ils auront été victimes du même mode opératoire que leur défunt confrère, comme en témoigneront les restes de pneus calcinés retrouvés sur place.

Au vu de leur tempérament « flambeur », on supposera que le ou les auteurs des dégradations n'auront pas regardé à la dépense en organisant ce barbecue… potentiellement passible de plusieurs milliers d'euros d'amende et d'une peine de prison.

GéPé
Publié le lundi 27 mai 2013 à 13h11

Confirmez-vous la suppression ?