Chantage sur un prêtre octogénaire

C'est la crise, chacun essaie de se procurer de l'argent comme il peut. Il y a tout de même des limites à la débrouillardise...

Un prêtre belfortain âgé de 80 ans a en effet été contacté par une femme l'accusant d'attouchements sur ses enfants. La mère de famille réclamait 50 000 euros au curé, en échange de son silence. Peu après, un soi-disant commissaire de police contacta à son tour l'homme de foi, lui conseillant de payer la somme convenue afin d'éviter un procès qui risquerait de se conclure par de la prison.
Face au refus du prêtre, la femme et son complice ont revu leurs exigences à la baisse, et n'ont plus réclamé "que" 8 000 euros. Un rendez-vous a été fixé quelques jours plus tard.

La police (la vraie cette fois) ayant été prévenue, elle n'eut aucune difficulté à interpeller les deux apprentis maîtres chanteurs, qui ont vite reconnu avoir inventé toute l'histoire.
Publié le jeudi 26 février 2009 à 09h36

Confirmez-vous la suppression ?