600 logements vides à Vesoul

Il est aussi difficile de se loger à Vesoul que dans les autres villes : que l\'on veuille acheter ou louer, cela coûte cher, et le choix est souvent restreint. Et pourtant... l\'INSEE a révélé la semaine dernière que plus de 600 logements vésuliens seraient inoccupés!
Il suffit d\'ailleurs de traverser certaines rues pour s\'en rendre compte : les pelouses ne sont pas entretenues, les volets sont fermés, les publicités s\'accumulent dans les boîtes aux lettres... Mais ce spectacle de désolation ne se limite pas aux maisons individuelles. Des petits immeubles d\'une demi-douzaine de logements ne sont parfois occupés que par une ou deux familles. Les autres appartements restent vides... Tous ont pourtant un propriétaire, qui passe jeter un coup d\'oeil de temps à autre, histoire de voir si les squatteurs (humains ou animaux) n\'ont pas encore envahi les lieux.

Certains propriétaires subissent cette situation et voudraient bien trouver un locataire. Ils refusent en revanche de faire des travaux coûteux afin de mettre leurs logements aux normes, et ce malgré l\'insistance des agences immobilières. Un loyer régulier permettrait pourtant de rembourser assez rapidement les frais investis.
D\'autres propriétaires en revanche laissent volontairement leurs logements inoccupés. Parce qu\'ils sont âgés et n\'ont pas envie de faire des travaux. Parce qu\'ils ont eu par le passé des problèmes avec des locataires peu scrupuleux. Ou tout simplement parce qu\'ils gardent cette maison ou cet appartement pour leurs enfants... qui ne s\'y installeront que dans quelques années!

Cette situation désole à la fois les acteurs sociaux de Vesoul et les agents immobiliers. Le Conseil des Sages s\'est donc réuni la semaine dernière afin de tenter de résoudre ce problème. Il a proposé l\'installation à Vesoul d\'une antenne d\'Habitat et Humanisme.
Cette association a pour but d\'aider les personnes en difficulté à trouver un logement décent. Elle propose également des aides, financières ou humaines, aux propriétaires, afin que ceux-ci puissent mettre aux normes leurs habitations à louer.
Seul bémol : Habitat et Humanisme fonctionne grâce au bénévolat. Les vésuliens se sentiront-ils assez concernés pour s\'investir dans cette association?

Du côté de la municipalité, le silence règne. Les conseillers ayant déclaré que \"le logement n\'est pas un problème à Vesoul\", la solution ne viendra sans doute pas de ce côté-là...
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?