Lons-le-Saunier sur Internet

ABBAYE DE DAMES DE CHÂTEAU-CHALON
- 39210 Château-Chalon


La tradition attribue la fondation de l'abbaye de Château-Chalon vers la fin du VIe siècle au seigneur Norbert, haut dignitaire du bas empire à la suite d'un serment qu'il aurait fait sur place convaincu d'avoir échappé par miracle à une mort certaine.
Il faut pourtant attendre 869 avant que ne soit mentionnée avec certitude une abbaye de dames
et la construction d'une forteresse, destinée à sa protection, par Charles II le Chauve, petit-fils de Charlemagne.

Cette communauté d'abbesses bénédictines puis chanoinesses, très aristocratique puisque 16 quartiers de noblesse sont exigées pour y adhérer, aurait, selon la tradition populaire, initiée le goût si particulier du vin jaune en important des plants de vigne d'un couvent hongrois de Tokay, ces mêmes plants qui, bonifiés, auraient donnés l'actuel savagnin, unique cépage utilisé pour le fameux vin. A signaler que le site de Château-Chalon était déjà réputé à l'époque des Gaulois et célébré en 280 par l'empereur romain Probus qui ordonna par décret qu'on y planta davantage de vignes sur ses collines "si favorables à la qualité des vins qu'on y produit".

La forme même et le développement du village ont été intimement liés et conditionnés par l'enclos abbatial, et, si aujourd'hui il ne reste aucune trace visible de l'abbaye vendue comme bien national à la révolution, quelques constructions annexes perdurent et donnent à Château-Chalon ce cachet si particulier lui permettant d'être classé en bonne position parmi les plus jolis villages de France.
On peut citer comme éléments d'architecture toujours présents : la demeure de Madame de Stain, la dernière abbesse, la maison du confesseur et celle de l'intendant.

Ces dernières années, des fouilles entreprises ont révélées un important dispositif d'escalier et de souterrains ainsi que des squelettes de soldats et de civils morts pendant la Guerre de Trente ans (1618 à 1648) trouvés dans des caves murées par des éboulis. Des découvertes qui ont entretenues la légende du fabuleux trésor de l'Abbaye des Dames de Montmartre qui aurait été déposé dans une galerie souterraine de l'abbaye de Château-Chalon avant qu'on en perde définitivement la trace peu après la révolution française.


Photographie reproduite avec l'aimable autorisation de Racines comtoises.
 

ABBAYE DE DAMES DE CHÂTEAU-CHALON
Période : Moyen-Age
Date réalisation : VIe siècle
Religion : Bénédictines puis chanoinesses
Dernière actualisation 03/01/2013
Proposer une rectification ou un supplément d'information sur la fiche "ABBAYE DE DAMES DE CHÂTEAU-CHALON"


ABBAYE DE DAMES DE CHÂTEAU-CHALON

ABBAYE DE DAMES DE CHÂTEAU-CHALON


GEOLOCALISATION ABBAYE DE DAMES DE CHÂTEAU-CHALON