\"On veut la mort du loup\" à Pontarlier

Le loup est de retour dans le Haut-Doubs... et ça ne plait pas à tout le monde. Des éleveurs, des élus et autres anti-loups se sont réunis hier à Pontarlier afin de rencontrer les pouvoirs publics.

Ces dernières semaines, une trentaine de brebis et d\'agneaux ont été tués dans le Haut-Doubs. Certains (si ce n\'est tous) ont été tués par un loup, des photos du prédateur sont là pour le trouver.
De nombreux éleveurs aimeraient bien régler son sort une bonne fois pour toutes à l\'animal, mais le loup étant une espèce protégée, il est interdit de le tuer.
C\'est donc pour trouver une solution qui satisfasse les propriétaires d\'ovins sans nuire au loup qu\'une centaine de personnes s\'est réunie hier à Pontarlier.

Eleveurs, syndicalistes, élus et même un assureur se sont rassemblés hier devant la sous-préfecture pontissalienne pour réclamer \"la mort du loup\". Une quinzaine d\'entre eux ont été reçus par des représentants de l\'état, dont le préfet et la sous préfète.
Ces derniers ont affirmé que des mesures seraient prises pour protéger les élevages, tout \"en respectant la réglementation en vigueur\". Autrement dit, s\'il n\'est pas question de tuer l\'indésirable, celui-ci pourra être \"effarouché\", voir \"prélevé\" pour être emmené ailleurs.
Dès à présent, des lieutenants de louveterie ont été mis à disposition de l\'éleveur le plus touché.

Dans tous les cas, ces solutions semblent légèrement hypocrites, puisqu\'elles reviennent à chasser le loup de notre région... pour l\'envoyer tuer ailleurs.

R. Hingray
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?