Les médias accusés par la discothèque des Fins

La discothèque du Haut-Doubs qui avait annoncé cette semaine la présence des Black Eyed Peas, avant de faire partiellement machine arrière et de n\'accueillir que l\'un des membres du groupe, s\'est dite dimanche victime d\'une tromperie et a mis en cause les médias.

\"Nous avons perdu beaucoup d\'argent, et cette histoire met notre établissement en danger\", a déclaré lors d\'une conférence de presse sur place Jean-Michel Leluc, le gérant de la discothèque le NG2, située aux Fins près de Morteau.
Le gérant s\'est dit \"blessé\" par le caractère ironique de la couverture médiatique précédent l\'événement - les médias s\'étaient amusés que des stars planétaires se déplacent dans une région rurale, et avaient évoqué à l\'envi les vaches et forêts entourant la discothèque.
\"Je présume que l\'image négative donnée aux Fins ces derniers jours a joué dans le fait que les trois membres des Black Eyed Peas ne sont pas venus\", a-t-il dit.
\"Je ne trouve pas incongru que des stars mondiales de cette ampleur viennent chez nous, à partir du moment où on paye. Dans les campagnes aussi, on a le droit de voir des stars\", a-t-il ajouté.

Revenant sur le déroulement des événements, M. Leluc a expliqué qu\'il s\'était lié par contrat à une société d\'organisation de concerts, Thot Event, laquelle avait annoncé trois membres des Black Eyed Peas. Dimanche soir, le site web de cette société continuait d\'ailleurs à annoncer la présence de Will.I.AM, le leader des Black Eyed Peas (BEP), pour samedi soir aux Fins, alors que finalement cette présence ne s\'est pas confirmée.
Au vu de l\'incrédulité des médias, et du démenti de la maison de disques des stars, M. Leluc s\'était finalement mis en rapport vendredi, soit un peu plus de 24 heures avant l\'événement, avec l\'agent new-yorkais des BEP. Celui-ci lui a annoncé que seul un membre du groupe viendrait dans le Doubs.
Dans la nuit de samedi à dimanche, c\'est donc Apl.de.Ap qui a assuré deux heures de \"DJ Set\" au NG2 devant 300 personnes ayant payé 20 euros leur entrée, alors que les 800 places mises en vente à 56 euros pour voir les trois BEP avaient trouvé preneurs et devront être remboursées.
\"Un accord de dédommagement est en cours de discussion avec Thot Event\", a précisé M. Leluc à ce propos.

AFP
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?