Alsace : La gourmandise est un vilain défaut

Si elle est très loin d'être la seule à en avoir une nouvelle fois fait l'amère expérience, cette sexagénaire est très certainement la mieux placée pour affirmer que les vendredis 13 ne sont décidément pas un jour de chance pour elle, concernant les jeux de hasard.

D'ordinaire adepte du Loto, cette habitante de Saint-Louis faisait exceptionnellement vendredi dernier une infidélité à ses grilles de tirage préférées, dont les 13 minables millions d'euros de cagnotte faisaient bien pâle figure en comparaison des 43 que promettaient dans le même temps l'Euro Millions.

Du coup, même s'il demeure bien difficile de savoir ce que l'Alsacienne n'aurait pu se payer avec le plus "modeste" des deux montants, c'est ainsi motivée par l'éternel appât du gain qu'elle misait ses 6 numéros fétiches (complétés par un septième) au profit du gros lot. Un choix qu'elle n'a probablement pas fini de ruminer, puisque ce jour-là, tous auront constitué la combinaison gagnante… du Loto.

Pour autant, dans son malheur, l'infortunée peut malgré tout s'estimer heureuse ! Car pour avoir été prise d'un malaise en découvrant les résultats, il aurait été plus regrettable encore qu'elle passe l'arme à gauche pour "si peu"…

.
Publié le mercredi 18 décembre 2013 à 15h14

Confirmez-vous la suppression ?