Branche Est de la LGV Rhin-Rhône: démarrage des travaux espéré en 2014

Les partenaires financiers de la branche Est de la LGV Rhin-Rhône s\'accorderont d\'ici la fin de l\'année sur un \"protocole d\'intention de financement\" de la 2e phase de cette ligne, pour un démarrage des travaux espéré en 2014, ont-ils affirmé lundi à Besançon.

Les études préliminaires et les acquisitions foncières de la 2e phase de la branche Est de la LGV sont pratiquement terminées, mais la question du financement est loin d\'être bouclé.
\"Le comité de pilotage s\'est engagé à s\'accorder, d\'ici la fin de année, sur un protocole d\'intention de financement, qui actera les conditions de réalisation de ces travaux tant en terme de cadrage financier que de calendrier\", écrivent la préfecture du Doubs et les régions Bourgogne, Alsace et Franche-Comté dans un communiqué commun diffusé à l\'issue d\'une réunion du comité de pilotage.

L\'objectif est un \"démarrage des travaux en 2014, voire plus tôt si une politique de relance le permet\", précise le conseil général du Haut-Rhin dans un communiqué distinct.
Les travaux devraient commencer en 2014, ont confirmé à l\'AFP le directeur de cabinet du préfet du Doubs Hervé Tourmente, et une source qui a souhaité conserver l\'anonymat au cabinet de la présidente de la région Franche-Comté.
Cette deuxième phase doit compléter les 140 km de la première phase, entre Villers-les-Pots et Petit-Croix, qui entrera en service le 11 décembre 2011.

\"D\'ores et déjà, les trois régions (Bourgogne, Franche-Comté, Alsace) ont conclu entre elles un pacte visant au financement de la suite du chantier\", affirme le communiqué de la préfecture et des régions.

Début mars, le président de la SNCF Guillaume Pépy interrogé par l\'Express sur le financement de cette 2e phase de la branche Est avait déclaré que \"chaque ville\" française ne pouvait prétendre à être desservie par le TGV.
En réaction, Philippe Richert, ministre chargé des Collectivités territoriales et président du conseil régional dAlsace, s\'était déclaré \"totalement engagé en faveur de ce projet\" et \"tout à fait confiant dans la volonté de la SNCF d\'achever la réalisation (...) du TGV Rhin-Rhône\".

AFP
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?